La Maison sous les paupières expose: 

La Maison Sous les Paupières

7, rue Pont long -

333420 Rauzan

 

Facebook : La maison sous les paupières

Du lundi au mardi : 16h-19h

Du Vendredi au Dimanche : 11h19h

Conciliabules furtifs001.jpg
Conciliabules furtifs003.jpg

Certains artistes du passé, las des définitions rigides et des sujets dits acceptables, se sont penchés sur la vie quotidienne pour croquer leurs contemporains de manières réaliste.

Si Marie Reilhac pose à son tour son regard sur ses semblables dans un monde en mutation constante, il s'agit cependant moins d'une photographie du réel que d'un léger pas de côté visant, non pas à le travestir, mais à en capter l'essence singulière.

l'artiste nous aide ainsi à lire une époque avide de plaisirs et d'ivresse.

Dans un style qui préfère la suggestion à la démonstration univoque, elle fait le portrait  de "l'Homo Festivus" cher à Philippe Muray, cet individus de la société post-soixane-huitarde pour qui ville et campagne ne sont plus que de simples terrains de jeu soumis  à ses caprices, où l'enfant et l'adulte se confondent dans leur désir de jouissance, et dans laquelle le fameux "vivre ensemble" se réduit le plus souvent à des manifestations tapageuses….

Frédéric Lacoste

Marie Reilhac

Conciliabules furtifs008.jpg

ARTISTE INVITÉE

À la maison sous les paupières

Ruzena

La Tournée3.jpg
La Tournée2.jpg

Ruzena s'applique à vider son cœur comme elle vide les cartouches d'encre noire qui s'écoule de sa pointe,
dessine ces êtres en apesanteur, sans repères ni couleurs, ficelés, écartelés de tendresse. Son dessin se
défend d'être féminin, raconteur de contes sans histoires sinon la sienne.
Noir, l'humour se glisse dans les interstices, quand le regard fixé à vingt centimètres de sa feuille, Ruzena
dessine et se dessine encore, redoute le blanc et doute du noir, s'accroche à ses lignes suspendues, déploie
les ailes de ses anges graciles et gris dans l'impatience de l'inachevé.

La Tournée4.jpg